Amour, le fleuve interdit – Les sources sacrées

2015 – Amour, le fleuve interdit – Les sources sacrées – ( Qualité 720p, taille 42 – 690 Mo pour 39’44 », original 42’55 » ) vérifié et bon pour le site.

   Résumé de: Amour, le fleuve interdit – Les sources sacrées

   Au fil des quatre saisons, cette série documentaire suit le cours de l’Amour (4354 kilomètres), fleuve-frontière entre la Russie et la Chine, à la découverte de sa nature exceptionnelle. Parmi les milliers de points de convergence des affluents du fleuve Amour, l’un est exceptionnel. C’est la fourche où les deux sources du fleuve, venues de Sibérie et de Mongolie, se rejoignent pour former un unique lit. Mais lequel de ces affluents «jumeaux» est la véritable source de l’Amour ? Sur plusieurs centaines de kilomètres à travers les bois, les deux rivières sont quasi identiques. Plus en amont, pourtant, le contraste est saisissant.

   En amont de la fourche où se rejoignent les deux sources du fleuve Amour, venues de Sibérie et de Mongolie, s’étalent des paysages stupéfiants. L’affluent du sud, la rivière Kherlen, serpente à travers la plus vaste prairie au monde : la steppe mongole, qui jouxte l’immense désert de Gobi. Un million de gazelles de Mongolie et de grands troupeaux de bêtes d’élevage se partagent cette savane froide et sèche. Comment une telle étendue d’eau peut-elle traverser un paysage aussi aride?

   Ajout personnel:

    Voici le lien Wikipédia pour: Le fleuve Amour

                                             La rivière Kherlen (très succinct)

                                             La rivière Onon (également très succinct)

    NB: Malgré des recherches, impossible de trouver une carte nette et précise du cours de l’Amour. Toutes mettent en évidence la rencontre de la Shilka et de l’Argun. Mais en ce qui concerne l’amont de la Shilka (l’Onon) et de la Kherlen, les véritable sources de l’Amour, la netteté des carte est floue et très imprécise. En effet la Kherlen semble se déverser dans la lac Hulun sans continuité vers l’Amour? (cf. la carte Wikipédia et les photos ci-après):

    C’est, en effectuant une recherche sur le lac Hulun, (cf. le lien Wikipédia ci-dessous), qu’apparait l’explication. En effet, ce n’est que dans les années particulièrement pluvieuses que ce lac a une jonction avec l’Argoun et par suite l’amour. La Kherlen n’est donc pas un affluent permanent, ni direct,  du fleuve Amour. En cela, on pourrait dire que la rivière Onon est la véritable source de l’Amour.

    Je m’étonne que dans cet épisode, il ne soit pas fait mention de l’importance du lac Hulun, pas une seule fois cité dans ce documentaire. Pourtant il apparait, ici, à plusieurs reprises, (notamment à 26’35 » et 37’24 »).

    Voici le lien Wikipédia pour: Le lac Hulun (hélas très succinct, mais possédant néanmoins la phrase explicative!).

   Et d’autres photos tirées du documentaire (en ordre chronologique):