Botswana, la piste retrouvée des zèbres

2015  – Terres sauvages en danger – Botswana, la piste retrouvée des zèbres – ( Qualité 720p, taille 42 – 748 Mo pour 39’52 », original 42’57 »), vérifié et bon pour le site.

   TERRES SAUVAGES EN DANGER:

   L’homme érige des barrières infranchissables, empêchant la migration naturelle d’espèces en voie d’extinction. Pour survivre, il leur faut trouver un passage.  Une série documentaire en trois parties, pour comprendre comment ces animaux assurent leur survie. Dans cet épisode, nous suivons les zèbres du Botswana, contraints de découvrir une brèche dans des clôtures métalliques pour échapper à la faim, à la soif et aux prédateurs.

   Résumé de l’Episode 3 : Botswana, la piste des zèbres retrouvée

   Nous partons au Botswana à la rencontre des zèbres dont l’espèce pourrait bien être menacée à cause de barrières infranchissables.

 Chaque année, 250 000 zèbres accomplissent l’une des plus grandes migrations d’Afrique, depuis les pâturages du parc Makgadikgadi jusqu’aux delta de l’Okavango . Un périple de 280 kilomètres semé d’embûches. Ils se retrouvent en effet confrontés à des barrières infranchissables. Sur plus de 5000 kilomètres, un réseau de barrières a en effet été érigé au Botswana. Ce cordon fragmente les dernières régions sauvages du pays et affecte les déplacements de la faune endémique. La grande migration annuelle des zèbres est désormais menacée, et l’espèce pourrait disparaître dans cette région du monde.

   Ajout personnel: cette fois-ci, la mise en péril de toute une région et sa faune n’est pas due à la déforêstation irraisonnée, ni à la chasse outrancière mais à une raison tout aussi lamentable: la pose de milliers de Kms de clotures. Décidément peut importe la manière, avec les humains le résultat final est toujours la destruction. Et tout cela pour faire du bétail à outrance. De plus, au départ, aucune étude des répercussions écologiques sur la faune sauvage n’a été faite. Les conséquences ont été dramatiques pour la faune, notamment pour les zèbres certe  mais aussi pour les gnous. Cela a été un véritable massacre aux pieds des clôtures, en quelques années des dizaines de milliers de gnous ont disparus. Je vous mets, à ce sujet, 2 ou 3 liens, hélas ce ne sont que la traduction des pages anglaises. Et cela vous rappellera que l’u.e. est loin d’être étrangère à cette situation.

   Le commentaires à la fin de ce documentaire, montre la prise de conscience du Botswana et c’est d’ailleurs le cas pour biens d’autres états Africains,que le véritable trésor de l’Afrique c’est sa faune, revirement sain s’il en ait!!!

   Décidément rien n’aura été épargné à la Nature!

   voici, les liens: 1

                         2

                         3

   Et les pages 243-244 du livre: Le Botswana contemporain:

   Et les liens Wikipédia pour: Le Botswana

                                           Le delta de l’Okavango

                                           Le Makgadikgad       

   Et d’autres photos tirées du documentaire: