Entre TERRE et CIEL – Australie, histoire de la vie sur Terre

2015 – Entre TERRE et CIEL – Australie, histoire de la vie sur Terre – ( Qualité 720p, taille 42 – 482 Mo pour 25’09 », original 25’44 »), vérifié et bon pour le site.

   Résumé de : Australie, histoire de la vie sur Terre

   Notre Terre regorge d’une biodiversité extraordinaire qui fait d’elle une planète unique dans le système solaire. Serge Brunier nous invite à remonter le temps pour comprendre comment les premières formes de vies ont pu apparaître sur Terre.
   Escale en Australie, le plus vieux continent du monde, où Serge Brunier retrouve les spécialistes de l’apparition de la vie sur Terre. En leur compagnie, Serge Brunier nous fait découvrir les formes de vie les plus primitives que l’on connaisse et tente de remonter notre arbre généalogique pour trouver l’ancêtre commun qui rassemble les hommes, les animaux et les plantes… Ne l’oublions pas, dans l’Univers, la Terre est à ce jour, la seule planète que nous connaissons à avoir accueilli la vie.

   Ajout personnel:

   Je vous mets ci-après 3 petites vidéos dans l’ordre ou leurs sujets apparaissent dans ce documentaire.

   1ère courte vidéo relative aux cristaux de zircon. Qui, si ce qui est précisé dans ce documentaire: à savoir leur cristallisation au contact d’une grande masse d’eau il y a plus de 4 milliards d’années est avérée, sont des cristaux qui remettent totalement en question, d’une part la vitesse de refroidissement de la Terre à ses débuts et, par suite, l’apparition de grandes masses liquides à sa surface. Cela est tout à fait révolutionnaire!   Comme le souligne ici Serge Brunier à 03’28 » du documentaire principal, la théorie couramment admise était que l’apparition de l’eau liquide à la surface de la Terre en grande quantité s’était faite beaucoup plus tard!

   Du fait que c’est le mème géologue dans les 2 documentaires, cela manquait de diversité d’avis. Mais j’ai trouvé un autre article (cf. le 2ème lien ci-dessous) qui confirme, en effet, que seulement 150 millions d’années après sa naissance, la Terre possédait déjà à sa surface d’importantes masses d’eau liquides. Et cela, je le répète, est révolutionnaire et expliquerait, notamment, pourquoi la vie a pu apparaître si rapidement sur la Terre. Ce qui a toujours déconcerté la communauté scientifique. En effet si l’apparition de la vie est un évènement à très faible probabilité (comme on le répète inlassablement), comment se fait il qu’elle soit apparue presque instantanément, en temps géologique, sur Terre. Et ce, en plus, dans des conditions pour le moins peu favorables..?

2012 – Australie, un voyage à travers le temps – 1 sur 4 – Il y a 4.5 milliards d’années – Passage sur les cristaux de zircon ( Qualité 720p, taille 42 – 49.1 Mo pour 02’58 »).

   Lien Wikipédia pour: Le zircon (y est confirmé, entre-autre: « Ils sont les fragments de roches les plus âgés de la Terre trouvées en 2014« ).

     Un autre lien pour: Les premiers océans (avec le Nom d’un autre géologue!)

   Cette 2ème petite vidéo concerne les stromatolithes. Si il y a bien une forme de vie primitive qui mérite d’être mentionnée, ce sont bien ces cyanobactéries toujours présentes qui ont réalisé un travail remarquable: celui de rendre l’environnement Terrestre viable en utilisant pour la 1ère fois la photosynthèse, il y a cela près de 3 milliards d’années! A ce sujet et pour rappel, il faut se souvenir que l’oxygène est un corps tellement réactif qu’il doit être en permanence renouvelé…

2012 – Australie, un voyage à travers le temps – 1 sur 4 – Il y a 4.5 milliards d’années – Passage sur les Stromatolithes – ( Qualité 720p, taille 42 -178 Mo pour 08’49 »).

   (15.05.2019): Voici une autre petite vidéo concernant les stromatolithes, issue du documentaire « 2011 – Au plus profond de la Terre ». J’espère qu’après ces 2 petites vidéos l’importance, plus que cruciale, des conséquences de l’apparition de la photosynthèse vous apparaitra évidente. Et si l’on songe un instant, que tous ceci provient des plus petites formes de vies existantes, cela rend inévitablement enclin d’une part à l’humilité et d’autre part au respect intrinsèque de la vie. Sentiments hélas peu répandus au sein de la société occidentale, fait déjà mentionné dans tant d’articles de ce site. Cela explique en grande partie le nombre incroyable d’espèces en voix de disparition.

   A noter que dans cette vidéo, la strate contenant l’oxyde de fer se trouve, cette fois ci, à 600 mètres de profondeur sous le Michigan et non pas dans le sous sol Australien. Preuve, s’il en est, que cette période de la « grande oxydation » était à l’échelle de la planète!

   Les images de synthèse de ce documentaire de 1Hr21’06 » (tout de mème!) sont stupéfiantes de réalisme. Vraiment du bon travail!

2011 – Au plus profond de la Terre – Passage sur les stromatolithes – ( Qualité 576p, taille 40 – 20.6 Mo pour 01’58 »).

   Voici le lien Wikipédia pour: Les cyanobactéries (article très détaillé)

   Et le texte issu de ce lien sur l’écologie des cyanobactérie:

   « Écologie des cyanobactéries

   Les cyanobactéries sont les êtres vivants les plus anciens identifiés avec certitude avec les archées, puisqu’on en trouve déjà durant le précambrien (les formes les plus simples), jusqu’aux alentours de 3,8 milliards d’années, soit dans l’éon de l’Archéen. La présence de ces bactéries assez complexes laisse supposer l’existence antérieure de formes de vie plus simples (dont nous ne connaissons aucun fossile), repoussant la date d’apparition de la vie sur Terre. Par ailleurs, ces cyanobactéries anciennes ont généré des formations géologiques, les stromatolithes.

   Grâce à leur activité, des roches carbonatées se sont formées en abondance en piégeant ainsi le gaz carbonique de l’atmosphère primitive, ce qui a pu nous fournir de nombreuses informations quant à la composition de l’atmosphère, donc sur les conditions de vie de l’époque. Elles sont à l’origine de la modification de l’atmosphère terrestre avec l’enrichissement en dioxygène, nécessaire au développement de la vie sur Terre en permettant l’apparition de la couche d’ozone protectrice, et du premier grand puits de carbone qui a diminué l’effet de serre, alors que la puissance moyenne reçue du Soleil augmentait.« 

   Lien d’un autre article sur les cyanobactéries: Cyanobactéries (succinct mais néanmoins saturé de pub!)

   En voici l’extrait qui nous intéresse « Les cyanobactéries, ou cyanophycées, ou encore algues bleues (leurs anciens noms), sont des bactéries photosynthétiques, c’est-à-dire qu’elles tirent parti, comme les plantes, de l’énergie solaire pour synthétiser leurs molécules organiques. Pour capter cette lumière, elles utilisent différents pigments : des phycocyanines (de couleur bleu-vert) ou la chlorophylle.

Leur photosynthèse, comme celle des plantes, produit du dioxygène (la molécule d’oxygène O2), à la différence des autres bactéries photosynthétiques (chlorobactéries et rhodobactéries), qui utilisent le soufre à la place de l’eau. Cette production d’oxygène dans les cyanobactéries de l’océan a probablement été à l’origine de Grande Oxydation, ce brutal enrichissement de l’atmosphère en dioxygène il y a 2 milliards d’années.« 

   En ce qui concerne les stromatolithes proprement dites, je vous mets les 3 liens suivants:

   1er lien Wikipédia pour: Les stromatolithes

   2ème lien: Les stromatolithes (bon résumé concis)

   3ème lien: Les stromatolithes

 

 

 

 

 

 

   En cours d’élaboration