GIRAFES, les dernières géantes

2015 – GIRAFES, les dernières géantes – ( Qualité720p, taille 42 – 754 Mo pour 38’27 », original 43’02 »), vérifié et bon pour le site.

   Résumé de – Girafes, les dernières géantes:

   Les girafes sont d’une extrême complexité, et de nombreux mystères quant à leur mode de communication ou aux cycles de leur vie demeurent encore. Comment les girafons peuvent-ils faire un saut d’1 m 80 à la naissance pour rejoindre le sol?

   Comment les mâles adultes peuvent-ils supporter les violentes bagarres où chacun cogne sa tête sur l’autre pour affirmer sa domination? Comment les girafes parviennent-elles à contrôler leur tension sanguine, d’une façon tellement originale, que les astronautes s’en inspirent ?

   Comment se fait-il qu’un mâle soit capable de parcourir des kilomètres pour rejoindre un groupe de femelles qu’il n’a pas pu voir? Qu’y a-t’il dans le regard d’une mère girafe qui puisse amener son girafon endormi à se réveiller et à la suivre?

   Le film suit diverses équipes internationales de scientifiques qui étudient aujourd’hui leurs caractéristiques biologiques et leurs comportements, en travaillant notamment sur des infrasons, des images thermiques et des paramètres biométriques.

  On a par exemple longtemps cru que les girafes étaient des bêtes silencieuses qui n’établissaient pas de liens sociaux solides entre elles. Mais des chercheurs pensent aujourd’hui qu’elles ont recours aux infrasons pour communiquer, utilisant des ondes de basse fréquence inaudibles pour l’oreille humaine mais comparables à ce qui se passe chez les rhinocéros et les éléphants.

   À travers les derniers travaux de scientifiques au Kenya et dans des universités et zoos américains, ce film initie au comportement mystérieux des girafes, de magnifiques mammifères qui comptent aujourd’hui parmi les espèces les plus menacées.

 

   Ajout personnel: De très belles photos de ces magnifiques animaux, tellement uniques qui rendent d’autant plus poignant leur situation si précaire (et c’est là encore, un euphémisme!), cf. ce documentaire à 03’54 », 07’14 », 27’47 » et surtout à 37’12 ».

   On retrouve dans ce documentaire, comme dans bien d’autres, l’idée d’associer les villageois à la sauvegarde de la faune, ici, des girafes. De nos jours, c’est cette voie qui est privilégiée. Bien qu’elle semble absolument logique et nécessaire,il aura fallu attendre longtemps, des décennies, pour la mettre en oeuvre. Pendant ce temps, la nature Africaine à payé, plus que le prix fort, de désastre. Et ce continent, à presque perdu sa plus grande richesse: sa faune et sa flore. La série « au coeur de la canopée« , illustre à la perfection la nécessité de partenariats entre le peuple Africain et son environnement.

   D’autre part, il est stipulé ici, (à 38’27 »),  que les girafes se reproduisent très bien dans la Nature quand les conditions sont favorables alors au lieu de parler de sperme congelé, d’insémination artificielle, ne serait-il pas plus simple sinon plus logique de rétablir ces conditions car sinon rien n’a de sens.

   De nouveau, il y a ans ce documentaire de bien mystérieuses stratégies de défense, de symbioses, par exemple le recours aux fourmis pour protéger les arbres. Comment cette association à-t-elle débuté? Toujours et encore la mème question, quel en est le départ, comment se passe les choses? Et que dire de la parade, inimaginablement originale, adopté par la nature pour permettre un fonctionnement normale du cerveau de cet animal. Décidément la Nature ne se pose pas de problème. Tout est pour elle naturellement possible et qu’elle est sa limite? A ce sujet, la théorie de l’évolution a étouffé le problème dès le départ et a fait en sorte que le problème du commencement des processus naturels n’a jamais pu être envisagé avec sérieux et en profondeur, ni mème effleuré. Comme je l’ai déjà dit: cela pourrait réserver de bien étranges surprises…

   Voici les liens Wikipédia pour: La girafe

                                               La girafe réticulée

                                               La girafe de Rothschild (très succinct)

   Et les liens des 2 associations mentionnées dans ce documentaire: Reticulated giraffe project (en Anglais)

                                                                                                    Rothschild’s giraffe project (traduction de la page Anglaise)

   J’essaie de mettre le plus souvent possible les liens de ces associations mentionnées dans les documentaires. Il faut absolument se rendre compte du travail qu’elles réalisent avec les moyens dont elles disposent. Elles sont au quotidien sur le terrains, en prenant souvent de biens grands risques. Leur membres font constamment preuve d’une abnégation remarquable. Sans elles, biens des espèces seraient dans une situation pis encore que ce qu’elle est, voir auraient purement disparu. Par exemple ici, le nombre incroyablement réduit des girafes de Rothschild vivantes encore à l’état sauvage. Alors, si vous voulez les aider, les remercier n’hésitez pas à leur faire un don. Et dans l’avenir, si ces espèces arpentent toujours la planète, cela sera un peu grâce à vous. Si dans les siècle à venir, des gens continuent à s’émerveiller devant les spectacles qu’offre la Nature vous y serait un peu pour quelque chose….! Cela a une grande signification.

   D’autres photos tirées du documentaire (en ordre chronologique):