Gorilles en danger

2009 – Au coeur de la canopée – 2ème partie – Gorilles en danger – ( Qualité 576p, taille 50 – 510 Mo pour 48’19 », original 50’00 »), vérifié et bon pour le site.

 

   Informations générales sur la série: AU COEUR DE LA CANOPÉE (3 épisodes de 50’00 »)

   La forêt tropicale est l’un des domaines les moins explorés sur Terre. Afin de mieux appréhender ce monde mystérieux, une équipe de scientifiques, d’experts locaux et de caméramans vont passer cinq semaines à vivre et travailler dans des cabanes construites dans les arbres de la canopée.

   Les forêts tropicales des bassins côtiers du Gabon et de l’Afrique centrale sont riches d’une faune et d’une flore qui abritent une espèce rare de singes : le mangabey couronné. De ces plateformes d’observation, les scientifiques espèrent avoir une chance d’étudier ces animaux en danger afin de les protéger.

   Malgré l’étonnante beauté du panorama contemplé du haut des arbres, l’équipe doit aussi faire face à un environnement parfois hostile.

   Résumé de: Au coeur de la canopée- Épisode 2 – Gorilles en danger

    La primatologue Julie Anderson a entrepris une mission au Gabon afin de protéger une espèce menacée de singes, le Mangabey couronné.
   Après avoir longuement repéré les lieux de vie des singes, Julie et Guy ont la surprise de voir les singes venir repérer leur base de campement. Pour mieux les observer, Julie va s’installer un lit dans la canopée, tandis que Guy, qui l’accompagne depuis le début, part filmer les éléphants et les hippopotames, puis installe une caméra pour la nuit. Plus tard, Julie part à la rencontre d’autres primatologues qui étudient les gorilles, elle tente alors d’évoquer avec eux son projet d’écotourisme.
    Elle comprend alors comment la science peut aider les communautés locales à développer un éco-tourisme d’observation de ces animaux, qui sont alors protégés de la chasse.
    La population locale pourra-t-elle mettre en place un tourisme d’observation des animaux ?

   Ajout personnel: Cette série propose à l’Afrique de suivre une voie diamétralement opposée à celle empuntée par ce continent depuis des décennies: l’eco-tourisme à la place de la chasse. Mais que ce revirement sain est tardif. Pendant toute cette période, l’Afrique a tiré ses revenus de la chasse, tout cela parce que de lamentables gus étaient prêts à débourser des fortunes  afin d’assouvir leur irrépressible désir de tuer. Tout cela sans compter, bien sur, les trafics animaliers en tous genres, notamment l’ivoire, les trophées etc…Pendant ce temps, des millions d’animaux ont disparus au point d’amener un nombre incalculables d’espèces au bord de l’extinction. Cette série met l’accent sur la situation du Mangabey couronné qui certes n’est pas brillante mais que dire de celle des gorilles? (cf. le statut de conservation UICN des liens Wikipédia). Vous ne vous imaginerez jamais ce que l’on a fait subir à l’Afrique. Comme je l’ai précisé dans « Botswana, la piste retrouvée des zèbres » le véritable trésors de l’Afrique c’est sa Faune, et j’ai presque envie de dire était…

   Cette idée d’eco-tourrisme d’observation est, dans cet épisode, bien illustrée à: 34’38 », 37’01 », 44’02 », 45’20 »

   A tout ceci s’ajoute les problèmes de l’impitoyable déforestation, dont il est fait mention ici, et de la surpopulation fatale à cette planète, notamment l’explosion démographique de l’Afrique. Il est d’ailleurs, très étrange, que les 2 associations ci-après, ne mentionnent en aucun cas ce fléau. J’en ai déja parler plusieurs fois dans ce site, notamment  dans « 2015 – Terres sauvages en danger – Brésil, le sanctuaire des Tamarins lions dorés« , j’y ai mème mis des tableaux fort instructif à ce sujet. Je vous rappelle que la population humaine croit d’un demi Milliard d’habitants tous les 5 ans. Combien de temps, vous les  humains, pensez vous soutenir un tel rythme? Je vous rappelle, également, que toutes les richesses que peut produire cette planète sont consommées en 8 mois et que chaque année la date arrive plus tôt et le reste de l’année vous puisez sur les réserves! ce qui, évidemment, réduit d’autant le renouvellement. Alors cessez de répéter, avec de grands yeux ébahis de consternation: la forêt disparait, la forêt disparait. Mais c’est l’inverse qui serait abérrant! Franchement, par moment on se demande si…………………..

   Il est vital que les dirigeants de cette planète se réunissent, non pas pour stabiliser la population, mais bel et bien pour la faire décroitre. Et je tiens ici à mettre un terme à l’utopie des voyages spatiaux qui comme par hasard, pile au bon moment, vous sauverez. Vous n’avez pas de planète de rechange. De toute façon cela ne justifierait en rien la destruction que vous faite subir à la Terre.

   Pour que les choses vous soient plus facilement compréhensibles, vous n’avez pas d’autres choix que de réussir! Alors autant vous y mettre le plus tôt possible.

   pour illustrer ceci, je vous mets le petit extrait suivant de C dans l’air (du 30.09.2015): Mars Terre d’avenir, très explicite!

 

   Suite à cette vidéo, je vous mets cet extrait de « 2012 – Voyager, aux confins du Système Solaire », ou l’on voit Karl Sagan ( un grand Monsieur ce Karl Sagan) désignant le minuscule pixel, légèrement bleuté, qu’est la Terre. Cette photos est dès plus émouvante. En effet pour la première fois l’Humanité découvrait la Terre telle quelle est réellement vue de l’espace lointain: une toute petite minuscule bille dans le vide avec pour seule protection, au grand maximum, 50Kms d’atmosphère. Sa fragilité saute alors aux yeux.

 

  

Voici les liens Wikipédia pour: Le singe Mangabey

                                               Le Mangabey couronné

                    Un autre lien pour le Mangabey couronné

                                               Le gorille

                                               Le gorille de l’Ouest

                                               Le gorille de la rivière Cross

   Et enfin, Lien Wikipédia pour le parc de l’Oango au Gabon

  Et pour les 2 associations mentionnées dans ce documentaire: wildlife conservation society

                                                                                             www france

 


   Et d’autres photos tirées du documentaire: