Groenland, les murmures de la glace

2017 – Groenland, les murmures de la glace – ( Qualité 720p, taille 42 – 903 Mo pour 48’27 », original 51’36 »), vérifié et bon pour le site.

   Résumé de: Groenland, les murmures de la glace

   À la fois film d’aventurier et documentaire scientifique, Groenland, les murmures de la glace, emmène le téléspectateur au fin fond du Scoresby Sund, le plus grand système de fjord du monde. On suit les 50 jours d’expédition d’Evrard Wendenbaum, baroudeur infatigable qui a proposé à une équipe de chercheurs de l’accompagner afin d’étudier les mécanismes de glissement et de dislocation des glaciers. Dès les premières minutes, la beauté des icebergs, filmés à l’aide d’un drone, nous saisit. Sans être une superproduction, ce documentaire offre des images spectaculaires. Evrard Wendenbaum, avec sa petite caméra embarquée, nous prend sur son dos lors de l’escalade de l’un de ces immenses blocs de glace. On a l’impression d’y être. Le récit à la première personne renforce ce sentiment magique. Pédagogique, le film aide à comprendre les bouleversements que va engendrer le réchauffement climatique dans cette partie de la planète inexplorée. Il permet aussi de découvrir les méthodes de travail des scientifiques. On descend ainsi à leurs côtés dans une crevasse pour planter des capteurs afin d’enregistrer les vibrations du glacier. Tout au fond, sous l’eau, on découvre un spectacle naturel follement poétique.

Au nord du cercle polaire arctique, sur la côte est du Groenland, une région inexplorée a attiré l’attention du photographe et défenseur de la nature Evrard Wendenbaum? Aventurier du XXIe siècle qui mène de périlleuses expéditions à la découverte des dernières terres inconnues de la planète. Avec ses vallées encaissées entre d’impressionnantes parois et sa banquise qui l’isole la plus grande partie de l’année, le Scoresby Sund – plus vaste système de fjord du monde – est particulièrement difficile d’accès. Mais ses gigantesques glaciers engendrant des centaines d’icebergs et la diversité de ses milieux naturels abritant une faune et une flore exceptionnelles en font un lieu unique pour l’étude des impacts du réchauffement climatique. Durant l’été 2016, Evrard et son équipe d’aventuriers et de scientifiques ont sillonné ce territoire d’une beauté à couper le souffle, au prix de lourds efforts, afin de témoigner de la beauté et de la fragilité du Groenland et de collecter des données scientifiques fondamentales au service de sa préservation. Dans ce décor d’immensité glacée, les équipiers mettent tout en œuvre pour percer les secrets des icebergs et de la toundra, pour étudier et comprendre les effets du changement climatique sur cet environnement. Plongée, alpinisme ou encore spéléologie rythment cette expédition scientifique et sportive au cœur de la glace.

                                                                     ———————-

   Ajout personnel: vous pouvez également regarder ce documentaire « 2014 – Planète glace – Groenland, le voyage sous la glace », sur le mème sujet afin d’avoir une vue globale encore plus précise. Vous y trouverez aussi les liens Wikipédia en relation avec ce sujet.

   Je vous mets le lien suivant « Evrard Wendenbaum, l’aventurier du grandiose et du détail« , afin que vous puissiez faire plus ample connaissance avec Evrard Wendenbaum. Les vues de cette personne sur l’état actuel de la planète Terre sont d’une justesse lucide incroyable. Nous ne doutons pas un seul instant qu’ Evrard doit être un fervent admirateur de ce site. Sinon, comment expliquer, qu’il soit exactement au diapason de ses idées? Surtout lisez bien cet article. En ce qui nous concerne, nous sommes totalement d’accord sur la nécessité absolue et urgente d’avoir une élite dirigeante n’ayant d’autre préoccupation que la sauvegarde de cette planète, ou au moins essayer de préserver ce qu’il reste. Pour cela, vous n’échapperez pas à la nécessité absolue de faire baisser la population actuelle de la Terre. Encore une fois, il est curieux de constate que dans ce documentaire Evrard aborde le désastreux problème du réchauffement climatique mais que pas une fois, il mentionne l’immense problème de la surpopulation humaine qui en est la cause. Toujours et encore cette constatation : La prolifération des terriens est le sujet le plus tabou qui soit, mais pourquoi, pourquoi, pourquoi? il y a là quelque chose qui nous échappe..!, C’est ce qui tue cette planète.

                                                                     ———————-

(le 13.05.2019): Au sujet des conséquences du changement climatique, je vous mets la courte vidéo suivante. Ce sont les premières minutes du film, The arrival (l’arrivée en Français). Bien qu’il s’agisse d’un film de Science-fiction, il peut tout à fait servir de support à ce documentaire, et à ce sujet en général. Du fait qu’il s’agisse de SF il montre, en vitesse accélérée, les conséquences du bouleversement climatique. C’est encore un film que je vous recommande, le scénario étant tout à fait sensé.

1996 – L’arrivée (The arrival) – Anomalie végétation, Localisation: 150 Kms du pôle nord – ( Qualité 576, taille 38 – 29.1 Mo pour 01’26 »).

   Il faut également préciser, ici, une chose d’une importance cruciale: contrairement à ce que l’on essaie de vous faire croire, les conséquences du changement climatique seront pardon sont (puisque nous commençons à y entrer) exponentielles et n’ont rien, mais alors absolument rien, de linéaires. On vous rabâche inlassablement que le réchauffement va grimper de tant de ° par période avec régularité. Mais, mes pauvres amis humains, c’est pas du tout comme cela que les choses vont se dérouler. Ce n’est ni plus ni moins que du mensonge: à partir du moment ou l’un des grands équilibres de la Terre sera définitivement modifié, immédiatement, extrêmement rapidement, tous les autres le seront également. C’est une chose que vous devez absolument comprendre! 

   Par exemple, comme il est mentionné dans ce documentaire, la partie de la surface de cette planète recouverte par les glaces est un de ces grands équilibres. Sa modification affectera inévitablement les autres! (cf. le documentaire: « 2013  – Entre TERRE et CIEL – Svalbard, le pays des aurores boréales » à 05’26 », ou son extrait audio ci-après).

  

   Passé cette limite fatidique, il sera très difficile voire impossible de corriger ces dérèglements à l’échelle d’une planète.  La technologie actuelle de la race humaine étant loin de pouvoir rectifier en un « clin d’œil » la modification de ces grands équilibres naturels, qu’elle a pourtant créés en quelques décennies.

                                                                     ———————-

                                          Important et immensément interrogatif pour l’Avenir..!

   (15.05.2019): L’ajout d’avant-hier m’a fait repenser qu’il y a quelques jours tout une série d’articles est parue dans la presse soulignant le fait qu’a partir du vendredi 10.05.2019 l’Europe atteint le « jour du dépassement » et qu’elle vit désormais à crédit. C’est à dire qu’à cette date elle a consommé l’ensemble des ressources que pouvait lui fournir la Nature. Vous rendez vous compte qu’il n’aura fallu que 5 mois pour que l’Europe utilise tous ce que la biosphère pouvait lui fournir! Et cette date arrive de plus en plus tôt chaque année. Ce fait n’est pas aussi éloigné qu’il y parait du sujet  de ce documentait. En effet il souligne, mais d’une autre façon, le fait que désormais l’humanité bouleverse définitivement la planète. Je vous mets ci-dessous l’extrait de l’article sur ce sujet paru dans le Parisien « Ressources de la planète : l’Europe vit à crédit dès ce vendredi »

   « Ressources de la planète : l’Europe vit à crédit dès ce vendredi

  Si tous les habitants de la planète consommaient autant que les Européens, il faudrait l’équivalent de trois Terre pour les satisfaire.

   Si le monde entier vivait comme un Européen, nous aurions déjà consommé vendredi l’ensemble des ressources naturelles que la planète peut renouveler en un an. D’un point de vue purement climatique, cela signifie aussi que nos émissions de gaz à effet auront été plus importantes que ce que nos océans et nos forêts ne peuvent absorber.

   Cette deadline s’appelle le « jour du dépassement ». Elle marque l’entrée de l’Europe dans une période où nous vivons à crédit de la nature. C’est le WWF, en partenariat avec le Global Footprint Network, qui fait ce calcul annuel.

     Le jour du dépassement par pays

   Années après années, le jour du dépassement intervient plus tôt. Et l’Europe, pourtant en pointe sur les enjeux de réchauffement climatique, lors de la COP21, en 2015 à Paris, est loin de montrer l’exemple.

   Des dégâts sanitaires et économiques

   Alors que la population du Vieux continent ne représente que 7% de la population mondiale, les Européens utilisent à eux seuls 20% de la biocapacité de la Terre. «La biocapacité, c’est la capacité qu’a notre planète, à travers ses océans, ses terres agricoles et ses forêts à absorber une partie du CO2 que nous émettons, explique Arnaud Gauffier, codirecteur des programmes au WWF. Toute la question est de savoir si on vit dans les limites d’une seule planète.»

   La réponse est malheureusement non, car si toute l’humanité consommait autant de ressources que les Européens, elle utiliserait l’équivalent de 2,8 Terre pour subvenir à ses besoins.

   Le WWF a même chiffré l’impact de cette «dette écologique» sur notre planète. «L’érosion du capital naturel et ses conséquences directes ou indirectes (chute des stocks de poissons, érosion des sols, pollutions, extinctions d’espèce et dérèglement climatique) ont un coût important, souligne l’ONG. Les événements climatiques extrêmes auront coûté 450 milliards d’euros à l’Europe depuis 1980.»« 

   Et enfin une 3ème image sur « Le jours du dépassement » qui chaque année arrive de plus en plus tôt, issue de l’article: « jour du dépassement : à compter de vendredi, l’Europe aura épuisé ses ressources naturelles pour l’année » paru dans l’Union. Ce graphique est dès plus évocateur et dès plus consternant..!

   3 autres liens: Ressources de la planète: l’Union européenne vit à crédit depuis ce vendredi

                         Jour du dépassement » : ce vendredi, l’Europe a épuisé toutes ses ressources annuelles

                         Environnement, la France vit à crédit

                                                                     ———————-

   Et d’autres photos tirées du documentaire (en ordre chronologique):

                                                                     ———————-

   (19.05.2019): Pour réaliser le petit ajout sonore plus haut, j’ai du enregistrer la totalité de la bande sonore du documentaire « 2013  – Entre TERRE et CIEL – Svalbard, le pays des aurores boréales ». J’en profite donc pour la placer ici. Cela pourrait peut-être présenter un intérêt pour quelqu’un, qui sait..?

                                                                     ———————-