La puissance du soleil

2010 – L’empire du système solaire – 1 sur 5 – La puissance du Soleil – ( Qualité 576p, taille 50 – 490 Mo pour 46’30 », original 50’52 »), vérifié et bon pour le site.

   Informations générales sur la série: L’empire du système solaire (5 x 50 minutes)

   L’Empire du Système solaire, est une série scientifique en cinq documentaires qui nous fait découvrir notre environnement solaire grâce aux dernières découvertes de l’astronomie.

   A l’éclairage des plus récentes connaissances scientifiques et technologiques, chaque épisode propose une visite vivante et sans précédent d’un vaste panorama de notre Système solaire, une immersion dans un autre monde pourtant proche de nous.

   cette série apporte des images époustouflantes et impressionnantes de beauté, transmises directement depuis les robots, les engins spatiaux et autres télescopes actuellement dans l’espace.

   Des fontaines de glace géantes s’élevant à 100 km de hauteur, un océan enfoui sous une croûte de glace, des ouragans deux fois grand comme la Terre, de gigantesques volcans qui pourraient réduire notre planète en miettes…

   Préparez-vous à vous immerger dans un autre monde.

   Résumé de: La puissance du soleil (1er épisode)

    Grâce au Soleil, la Terre est une planète vivante. Ce premier volet sur cinq s’intéresse tout particulièrement au Soleil, l’astre qui permet à la Terre d’être une planète vivante. Dans des observatoires situés en Argentine, en Inde, en Norvège et en Californie, des scientifiques passionnés étudient les différentes influences du Soleil sur la planète bleue.

   Dans le nuage d’hydrogène moléculaire au cœur de la nébuleuse originale, au fil des millénaires, les noyaux d’hydrogène comprimés par la gravité se transforment en hélium, la fusion nucléaire démarre, le gaz s’enflamme, le Soleil naît dans l’obscurité.
   C’est ainsi que notre Soleil de 1 392 000 km de diamètre, est apparu. Cette étoile jaune est une marmite nucléaire infernale, secouée en permanence par des explosions colossales qui envoient dans l’espace des quantités gigantesques de matière.
   Depuis 4,5 milliards d’années, notre astre en fusion thermonucléaire envoie dans l’espace une quantité phénoménale d’énergie, et cela va durer encore 5 milliards d’années. Cette centrale thermonucléaire est vraiment monstrueuse, elle produit une énorme source de chaleur et d’énergie inépuisable de 380 milliards de milliards de mégawatts, ce qui correspond à 3 800 milliards de fois la puissance de nos 439 réacteurs nucléaires exploités en 2011.

   Le Soleil est une étoile distante de 150 millions de km de la Terre. Il est constitué d’environ 85% d’hydrogène et de 15% d’hélium. Sa température interne est de 15 à 20 millions de degrés Celsius. Ce flot continu de chaleur provient d’une fusion nucléaire qui transforme l’hydrogène en hélium. À chaque heure, le Soleil consomme 10 milliards de tonnes d’hydrogène. L’énergie libérée dans les profondeurs du Soleil rayonne ensuite dans l’espace sous forme de lumière et de chaleur principalement.
   En l’espace d’une seconde, le Soleil dégage sans faiblir, plus d’énergie que n’a produit le civilisation humaine depuis sa naissance et cela dure depuis 4 milliards d’années.

   La surface de la Terre reçoit une partie de cette énergie libérée par le Soleil. La puissance du rayonnement solaire reçue est d’un peu plus de 1000 watts par mètre carré. Une surface d’un mètre carré placée perpendiculairement au Soleil recevra deux sortes de rayonnements, soit du rayonnement solaire direct et du rayonnement solaire diffus. Le rayonnement solaire direct provient du Soleil, tandis que le rayonnement solaire diffus provient de diverses réflexions. La somme des deux rayonnements s’appelle le rayonnement global, qui pourrait atteindre pendant quelques instants jusqu’à 1400 watts par mètre carré.

   Cependant, à 150 millions de km, la Terre ne reçoit qu’une toute petite quantité de cette énergie, à peine 2 milliardième du rayonnement émis. La température moyenne actuelle de la Terre (15°C), est liée à la puissance solaire moyenne reçue sur Terre et à la distance Terre/Soleil. Le calcul de la puissance reçue sur Terre en watt par mètre carré est de 239 wm2. La consommation, c’est à dire la perte de masse du Soleil, est de 4 millions de tonnes d’hydrogène par seconde.

   Ajout personnel: Voici, ci-après, une petite vidéo fort ludique décrivant bien le gigantisme du soleil en comparaison de la planète Terre.

2006– france 5- C dans l’air- Pas seul dans l’univers – Passage sur la taille du soleil – ( Qualité 240p, taille 38 – 3.53 Mo pour 00’55 »)

   Et une photo sur le mème sujet, issue du lien Wikipédia ci-dessous. La 2ème photo est sans texte pour ne pas être distrait et pouvoir mieux se concentrer sur celle-ci.

   2 liens sur le soleil -Wikipédia pour: Le soleil

                               –Le soleil (résumé concis)

   Lien Wikipédia pour: La ceinture de Kuiper

   Et 3 liens sur le nuage de Oort -Wikipédia pour: Le nuage d’Oort

                                                –Le nuage d’Oort

                                                –Le nuage d’Oort

   Pour se rendre compte de l’incroyable pouvoir gravitationnel du soleil, il faut avoir à l’idée que la distance du nuage d’Oort par rapport au soleil peut aussi être exprimée en année-lumière au lieu des unité astronomiques moins évocatrices. Nous sommes déjà dans des distances sidérales!

 

 

 

   En cours d’élaboration