Le chant des baleines

2011 – Au coeur du Paradis blanc, le chant des Baleines – ( Qualité 576p, taille 50 – 370 Mo pour 35’04 », original 49’28 »), vérifié et bon pour le site.

   Au coeur du Paradis blanc est une série documentaire animalière en trois épisodes :
épisode 1 : l’empereur des glaces
épisode 2 : le chant des baleines
épisode 3 : le bal des manchots

   Résumé de : Au coeur du Paradis blanc – 2ème volet, le chant des baleines

L’Antarctique couvre une superficie de quatorze millions de kilomètres carrés et sa surface est principalement recouverte de glace. Dans cet univers hostile, un large éventail d’espèces animales arrive à vivre.
Dans les eaux polaires de l’Antarctique, une riche faune marine s’épanouit dont les éléphants de mer et les phoques. Chaque année, les baleines s’y reposent avant de reprendre leur migration…
Le deuxième volet de cette série documentaire s’intéresse à la biologie des grands mammifères vivant dans l’océan Antarctique.

   Ajout personnel:

   Ici à 7’40 », il est précisé que les baleines à bosse entreprennent la plus grande migration animale connue. Pourtant, en matière de trajet de migration, il est difficile de faire mieux que la Sterne arctique. Son périple migratoire est tout simplement incroyable..! Surtout si l’on prend en compte que cet oiseau est relativement petit.

   Voici le lien Wikipédia pour : La sterne arctique

   Et plus précisément la partie consacrée à la migration de cet oiseau de ce lien Wikipédia :

   « La Sterne arctique est célèbre pour sa migration ; elle fait l’aller-retour à partir de son aire de reproduction en Arctique jusqu’en Afrique Australe, en Australie ou en Antarctique chaque année. Chaque trajet dure quatre mois environ. Annuellement, les oiseaux parcourent en tout 38 000 km, ce qui leur permet d’être soumis à deux saisons estivales par année et à davantage de lumière que toute autre créature sur la planète7. Au cours de sa vie, un individu moyen parcourra environ 800 000 km, une distance équivalente à un aller-retour sur la lune. La Sterne arctique est donc, avec le Puffin fuligineux, l’oiseau qui réalise la plus longue migration au monde.

   Un exemple de l’habileté remarquable de vol sur longues distances de cette espèce est celui d’un oisillon encore au nid, bagué aux îles Farne dans le comté de Northumberland en Grande-Bretagne lors de l’été 1982, qui atteignit Melbourne en Australie en octobre 1982, ce qui représente un voyage en mer de plus de 22 000 km, seulement trois mois après le premier envol. Un autre exemple concerne celui d’un oisillon bagué au Labrador (Canada) le 23 juillet 1928, qui a été retrouvé en Afrique du Sud quatre mois plus tard.

   Dans certaines régions, les Sternes arctiques migrent habituellement au-dessus des mers, loin des zones côtières, ce qui leur permet de se nourrir tout au long du voyage avec les poissons qu’elles pêchent. En conséquence, elles sont rarement observées depuis la terre ferme en dehors de la saison de reproduction. Dans d’autres secteurs, elles sont beaucoup plus côtières. En Scandinavie et en Grande-Bretagne, elles passent même au-dessus des terres, évitant ainsi de longs parcours en suivant les côtes. Les nicheurs de la mer de Béring et ceux de Sibérie orientale migrent en suivant les côtes de l’Amérique du Nord et du Sud. Ceux, plus nombreux, du Canada et du Groenland traversent l’Atlantique entre l’Irlande et la France, suivent les côtes occidentales de l’Afrique jusqu’au Cap de Bonne-Espérance avant de gagner l’Antarctique par des voies plus pélagiques. »

                                                        ————————————————————

   A partir de 10’30 », le spectacle de la baleine avec son baleineau est d’une très grande quiétude. Après avoir été témoin d’un tel moment de sérénité, on ne peut-être qu’horrifié de l’absurdité des humains qui ont qualifié et continue de qualifier le monde animal de sauvage et cruel.

  L’idéal serait que les générations futures humaines continuent d’avoir le bonheur de contempler ce genre de spectacle du monde animal. Hélas, c’est loin d’être évident. Pour étayer ceci je vous mets plusieurs articles relatifs à la dernière débilité de l’humanité contre ce monde animal. Et cette fois, cela vient de chine. Réellement, les chinois peuvent être autre chose, cf. par exemple « 2016 – Terres sauvages en danger – L’antilope du Tibet, une course pour la vie« .

   –La Chine autorise la vente de produits issus du tigre et du rhinocéros

   –La Chine autorise la vente de produits issus du tigre et du rhinocéros

   –La Chine autorise à nouveau le commerce de produits à base de tigre et de rhinocéros

   Il ne reste plus qu’à espérer que cette lamentable perfidie chinoise soit aussi éphémère que son homologue américaine, lorsque le gus, actuel locataire de la Maison Blanche, avait quelques mois après son élection décidé, sans aucune concertation ni raisons, de réautoriser la commerce de l’ivoire. Vu l’incroyable tollé médiatique que cela avait suscité, il avait du le jour mème faire profile bas et revernir sur cette lamentable décision. Peut- être en sera t-il de mème pour cette irresponsable initiative chinoise, a l’heure ou le monde entier se mobilise pour essayer, au minimum, de sauvegarder ce qu’il reste de la vie sur cette planète. Je vous mets ci-après un lien rappelant ce sinistre épisode, je souhaite fortement que les chinois aient la mème rapide, intelligente et sage réaction.

   Face au tollé, donald trump gèle l’importation de trophées d’éléphants

   Ajout (du 11.12.2018), je vous mets ci-après la petite vidéo issue de « 2014 – Dans la jungle Birmane – 2 sur 2 – Sur la piste du Tigre » qui montre combien ce problème avec la chine est loin d’être nouveau, il est mème récurent! Ce pays semble incapable de s’en dépêtrer.

   J’en profite pour vous recommander vivement le visionnage de ces 2 documentaires sur la Birmanie. Ils montrent l’abnégation de tous ces gens, de tous ces chercheurs qui sans relâche, je précise bien sans relâche, étudient, cataloguent avec une minutie incroyable ce qui reste des écosystèmes de cette planète et qui dévoilent, du mème coup, l’état pitoyable dans laquelle se trouve la Terre d’aujourd’hui. Ces chercheurs inlassablement, je précise bien inlassablement, tirent des sirènes d’alarme notamment auprès des gouvernements qui bien souvent les ignorent superbement..!

2014 – Dans la jungle Birmane – 2 sur 2 – Sur la piste du Tigre – Attitude des chinois face aux tigres – ( Qualité 720p, taille 42 – 20.4 Mo pour 01’05 »)

   Je rappelle également ici, qu’en 2006, Le Dalaï-Lama ayant été particulièrement ému face aux plaidoyers des organisations pour la sauvegarde du monde animal a décrété que *« Porter sur soi des peaux d’animaux ou de la fourrure est contre le bouddhisme« . Si seulement les chinois pouvaient avoir la mème sagesse, cela serait tout à leur honneur..!

   * voici le texte du paragraphe en entier provenant de cet article: « La mort du tigre du Bengale« , prenez le temps de le lire tout y est résumé.

   « Enquêter sur le réseau du clan Sansar Chand, c’est forcément buter sur les altitudes de l’Himalaya. Là est le troisième maillon du réseau. Ce n’est pas un hasard : le Tibet a longtemps été un marché. La peau de tigre y était très prisée. Dans les festivités, elle ornait fièrement les chupas (costumes traditionnels). Jusqu’au jour où le dalaï-lama, sensibilisé par les associations de défense de la nature, y a opposé son veto. « Porter sur soi des peaux d’animaux ou de la fourrure est contre le bouddhisme », a-t-il édicté en 2006, lors du festival tibétain de Kalachakra. L’ordre fut vite exécuté. Les peaux de tigre furent jetées au feu. Le marché tibétain s’effondrait. »

   Et un autre passage sur cette sage décision du Dalaï-Lama issu de l’article « La revue de l’Inde« 

   « Un autre exemple : après mon appel public où je disais qu’il était honteux de porter des vêtements décorés d’éléments en peau de tigre, on brûla les peaux de tigre en beaucoup d’endroits au Tibet, Lhassa y compris.« 

   Sur le mème sujet, voici l’extrait d’un article venant de « La revue de presse de Blaise Mao du 1er au 8 Avril« 

   « …Et les moines tibétains continueraient aujourd’hui à se confectionner des robes en peau de tigre, si le dalaï-lama n’avait pas appelé à cesser cette pratique. »

  

   A noter que cette soudaine et inattendue décision chinoise tombe presque en mème temps que la parution par le WWF du rapport sur l’état général de la Terre en 2018..! Il est vraiment étrange, qu’à chaque fois que l’on croit avoir marqué un point en faveur de la Nature et du monde Animal, apparait une désastreuse et destructrice initiative de ce genre, réellement curieux!!! Je précise cela, car ça me semble d’une importance capitale. En effet si, encore à l’extrême limite, il y avait un fait qui justifie de prendre de telles mesures… mais non, elles sont d’une totale gratuité. De plus ces gus en les promulguant ne peuvent suscité qu’un écoeurement d’une immense partie de la population mondiale et se prendre en retour un grand tollé. Est-ce cela qu’ils recherchent? Uniquement le plaisir, la satisfaction d’agir odieusement? Ne trouvez vous pas, qu’il y a la, matière à s’interroger….?

   Je vous mets ci-dessous le fichier pdf de la synthèse de ce rapport.

   WWF : Rapport planète vivante 2018 (synthèse)

   Je signale  ici, que les étudiants des grandes écoles se sont eux aussi, à travers, un manifeste engagés en faveur d’un avenir possible et viable pour l’humanité. Cette pétition date déjà de quelques mois et est toujours d’actualité. Elle est donc contemporaine des évènements cités plus haut. Cette pétition rencontre un succès qui va bien au-delà des espérances  des initiateurs. Aujourd’hui, c’est plus de 20.000 signatures qui ont été receuillies, également hors des frontières Française.

   Mais tant que vous ne ramènerez pas, illico presto, l’actuel gus de la Maison Blanche à la table des négociations sur le climat, toutes ces initiatives me semble n’avoir aucun sens. Pour rappel, ce gus a pris seul cette suicidaire décision dont dépend le futur de cette planète. Jusqu’à la dernière seconde de la dernière minute, tous étaient persuadés qu’il devait s’agir là d’une plaisanterie tellement son caractère inimaginablement grotesque et irresponsable était évident………..!

   Voici un lien parmi tant d’autres qui relate cette décision inconsidérée : Cop 21, trump annone le retrait des Etas-Unis

   et un lien pour : Les étudiants de grandes écoles lancent un manifeste pour le climat

   et le fichier pdf de ce manifeste : Manifeste étudiant pour un réveil écologique

 

                                                            ——————————————————–

Voici quelques liens sur la baleine à bosse :

   Lien de Wikipédia pour : Baleine à bosse

              Autre lien pour : Baleine à bosse

              3ème lien pour : baleine à bosse

   Précision : à 02’22 », il est dit : « le chant de ces géants migrateurs résonne dans tout l’océan antarctique », il faut comprendre les sons émis par ces géants migrateurs. En effet, le chant des baleines désigne une attitude bien précises, celle des mâles en périodes d’accouplement. Et celle-ci se déroule dans les chaudes des tropicales (cf. le texte de Wikipédia ci-dessous). De plus, cette phrase est dite avec en fond d’image un mâle dans les eaux chaudes des tropiques.

   Wikipédia : chant des baleines

   « Les baleines à bosse sont autant réputées pour leurs acrobaties que pour leurs longs chants complexes. Elles émettent pendant des heures, parfois des jours, des motifs de notes graves qui varient d’amplitude et de fréquence, en répétant des séquences cohérentes et emboîtées. Les baleines ne chantent que pendant la saison d’accouplement : on suppose donc qu’il s’agit de chants de séduction. On notera aussi que le chant personnel d’une baleine évolue lentement au cours des années et ne revient jamais à la même séquence de notes même après des décennies. »

                                              ————————————————————————

   Enfin, je vous mets les 2 petites vidéos suivantes comportant d’autres précisions sur les baleines à bosse

1ère courte vidéo ou l’on parle notamment des baleines à bosse de l’hémisphère Nord, avec une précision supplémentaire sur la technique de pêche du « filet à bulles » : le mugissement des baleines

2011 – Le peuple des océans – 1 sur 4 – Le peuple du Bleu – Passage sur les baleines à bosse – ( Qualité 720p, taille 42 – 97.1 Mo pour 05’33 »)

2ème petite vidéo, ou la qualité HD, permet d’infiniment mieux ressentir ce qui a été écrit plus haut, à savoir l’incroyable quiétude qui émane du spectacle d’une baleine et son baleineau. Comme on est loin de la prétendue sauvagerie du monde animal…Les véritables sauvages, et ce sans conteste possible, ont été les humains qui ont déboulés dans ce monde se sérénité en y apportant la barbarie et la destruction au point d’amené cette espèce au bord de l’extinction en seulement quelques décennies. A 04’05 » regardez bien la délicatesse avec laquelle la baleine replie sa nageoire pectorale pour ne pas heurter le plongeur-caméraman.

2011– Le peuple des océans – 3 sur 4 – Le peuple des récifs – Passage sur les baleines à bosse – ( Qualité 720p, taille 42 – 87.4 Mo pour 04’27 »)

   D’autre part, je tiens absolument, absolument, absolument à porter à votre connaissance le film « miracle en Alaska », qui est un pur chef-d’oeuvre. Si vous ne le connaissez pas, ne ratez pas une occasion de voir ce film qui concerne non pas des baleines à bosse mais des baleines grises. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que ce film s’inspire d’une incroyable histoire vrai, dont beaucoup de gens en ignore mème jusqu’à l’existence.

   Voici 2 liens relatifs à ce film : Wikipédia – Miracle en Alaska

                                            Allocine – Miracle en Alaska

   NB : ce film nous apprend, notamment, que la baleine grise effectue elle aussi chaque année un long périple migratoire.

   Voici le lien Wikipédia pour : La baleine grise

   Et le passage relatif à la migration de la baleine grise provenant de ce lien Wikipédia :

   « La population est actuellement limitée au Pacifique. Les baleines se déplacent annuellement entre l’océan Arctique où elles se nourrissent de crustacés benthiques, situé entre la mer de Barents et la mer d’Okhotsk — entre l’Alaska et la Sibérie orientale — et des lieux de reproduction, situés autour du golfe de Californie et la mer de Chine orientale (mer de Corée). »

                                        ————————————————————————–

   Après tout cela, nous ne doutons pas un seul instant que vous soyez en mesure de soutenir n’importe quelles thèses de quelques niveaux que ce soit, (jusqu’à BAC +15, au-delà nous avons des doutes. En effet au-delà, pour une raison totalement inexpliquée, la certitude de probabilité tombe à 96,124496268%!?), sur les baleines à bosse..! Dans le cas contraire nous déclinons toute responsabilité…….!

 

 

en cours d’élaboration