Le grand départ

2009 – Au coeur de la canopée – 3ème partie – Le grand départ – ( Qualité 576p, taille 50 – 433 Mo pour 41’02 », original 50’00 »), vérifié et bon pour le site.

 

   Informations générales sur la série: AU COEUR DE LA CANOPÉE (3 épisodes de 50’00 »)

   La forêt tropicale est l’un des domaines les moins explorés sur Terre. Afin de mieux appréhender ce monde mystérieux, une équipe de scientifiques, d’experts locaux et de caméramans vont passer cinq semaines à vivre et travailler dans des cabanes construites dans les arbres de la canopée et en observent, de ce point unique, la vie extraordinaire.

   Les forêts tropicales des bassins côtiers du Gabon et de l’Afrique centrale sont riches d’une faune et d’une flore qui abritent une espèce rare de singes : le mangabey couronné. De ces plateformes d’observation, les scientifiques espèrent avoir une chance d’étudier ces animaux en danger afin de les protéger.

   Malgré l’étonnante beauté du panorama contemplé du haut des arbres, l’équipe doit aussi faire face à un environnement parfois hostile.

   Résumé de: Au coeur de la canopée- Épisode 3 – Le grand départ

   Primatologue opiniâtre, Julie Anderson tient à tout mettre en oeuvre pour que son séjour au Gabon soit utile aux singes. Mais comment faire en sorte qu’un terme soit mis au braconnage qui frappe de plein fouet l’espèce rare de la région ? Afin de s’approcher davantage des singes, Julie Anderson recherche un autre arbre, beaucoup plus grand afin d’y installer un poste d’observation plus discret. A sa grande surprise, les primates s’habituent fort bien à sa présence. Elle imagine alors qu’un éco-tourisme d’observation pourrait changer le destin de ces singes rares en leur assurant une protection.

   Ajout personnel: L’idée conductrice de cette série, à savoir la possibilité d’instaurer un eco-tourisme d’observation rentable, pour les populations et les guides, est bien mise en évidence à la fin de ce dernier documentaire, notamment à 36’24 ». Comme je l’ai maintes fois répété, c’est la voie qu’aurait du emprunter  l’Afrique dès le départ, depuis au moins 3 ou  décennies, au lieux de détruire lamentablement ce trésors par la chasse. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, il n’en reste presque plus rien! Et si l’on songe un instant aux innombrables animaux ( par dizaines de millions) qui la peuplée, on mesure l’incroyable puissance de destruction de la race humaine!

   Voici le lien du 2ème épisode, vous y trouverez les divers liens Wikipédia: Gorilles en danger

  

   Et d’autres photos tirées du documentaire: