Le peuple du Bleu.

 

2011 – Le peuple des océans – 1 sur 4 – Le peuple du Bleu – ( Qualité 720p, taille 42 – 694 Mo pour 38’56 », original 52’00 »), vérifié et bon pour le site.

 

   En 2005, les réalisateurs Jacques Perrin et Jacques Cluzaud embarquèrent pour une grande aventure sur toutes les mers du globe. Leur idée était simple mais difficile à réaliser : plonger le grand public au plus près des créatures de la mer avec un regard renouvelé.
    Dans cette perspective, les équipes de Galatée Films ont rencontré et filmé plus de 200 espèces marines au cours de 5 années de tournage, dans 54 sites préservés répartis dans le monde entier, de l’Arctique à l’Antarctique.

   Le réalisateur et ses équipes filment plusieurs mois durant la vie des océans pour mieux en saisir la beauté, la complexité et la fragilité. Baleines bleues, requins blancs, méduses ou encore raies mantas figurent parmi les nombreuses espèces suivies dans ce premier épisode. L’occasion de constater le danger que représente l’homme pour eux, que ce soit par le biais de la pêche ou de la pollution.

   Episode 1 « Le peuple du bleu » : C’est l’histoire de la baleine bleue et du grand requin blanc, des hordes de thons jaunes et des marlins. C’est l’histoire de tous les nomades et de tous les maraudeurs qui hantent le grand désert océanique et de leur interminable voyage à travers l’immensité liquide et bleue pour donner la vie.

   Après l’énorme succès du «Peuple migrateur» (2001), et parallèlement à «Océans», Jacques Perrin et Jacques Cluzaud ont produit cette série documentaire qui nous plonge plus profondément encore dans le monde sous-marin. Dans cet épisode, on découvre comment les animaux de haute mer survivent dans l’immensité liquide alors qu’il n’y a aucun fond où se poser, aucun solide sur lequel se fixer ou derrière lequel se cacher ; et pourquoi le requin-baleine, le thon et la baleine bleue doivent suivre les courants marins pour trouver leur subsistance