Le Sud sauvage

2013 – Expédition aux sources de l’Essequibo – Le Sud sauvage (4 sur 5) – ( Qualité 720p, taille 42 – 486 Mo pour 27’33 », original 43’00 »), vérifié et bon pour le site.

   Informations générales sur la série: Expédition aux sources de l’Esseqiobo

   Dans les tumultes du fleuve

   Un voyage haut en couleur le long du plus long fleuve du Guyana, dans le Nord-Est de l’Amérique du Sud, aux frontières du Brésil, du Venezuela et du Surinam.

   Au plus profond de la forêt amazonienne, serpente l’Essequibo, l’un des plus grands fleuves d’Amérique du Sud, sauvage et inexploré. Suivons son parcours dans des jungles impénétrables et marais dangereux et découvrons des peuples méconnus et une faune extraordinaire en compagnie d’une équipe de tournage et de scientifiques.

   L’Essequibo, avec ses 1 000 kilomètres, est le fleuve le plus long du Guyana. Il fait partie, avec l’Amazone et l’Orénoque, des cours d’eau les plus célèbres d’Amérique du Sud. Composé de cinq volets, ce documentaire s’intéresse à ce fleuve et à son environnement. Chaque émission évoque une partie de l’Essequibo, en commençant par son delta et en remontant le cours d’eau progressivement.
Les téléspectateurs partent à la découverte d’une faune variée et d’une flore luxuriante, chaque étape permettant de connaître un nouveau biotope. Grâce aux témoignages de ceux qui habitent à côté du fleuve et des défenseurs de l’environnement, on comprend comment cette richesse naturelle est sauvegardée.

   Résumé de: Expédition aux sources de l’Essequibo – Le Sud sauvage ( 4 sur 5 )

Les rapides contraignent l’expédition à faire un détour, dans une contrée très sauvage. L’occasion de rencontrer le coureur des bois Duane de Freitas. En chemin, le géologue et géomètre allemand Martin Oczipka se joint également à l’équipe. On se dirige vers les monts Acarai où l’Essequibo prend sa source, près de la frontière avec le Brésil. En pleine saison des pluies, c’est une épreuve de force. Mais quel plaisir de pouvoir observer des jaguars, des tatous et des oiseaux fabuleux.

   Ajout personnel: de très nombreux passages qui trainent en longueur, dans ce documentaire. Seuls quelques moments rappellent le caractère aventureux et aventurier d’une telle expédition,notamment la remontée des cours d’eau en pleine jungle. Ces passages correspondent exactement à l’idée conductrice de cette série de 5 épisodes.

   Et d’autres photos tirées du documentaire (en ordre chronologique):