Pas seuls dans l’Univers?

2006 – C dans l’air- Pas seul dans l’univers? – ( Qualité 240p, taille 38 – 196 Mo pour 1Hr01’01 », original 1Hr05’08 »), vérifié et bon pour le site.

   Résumé de : C dans l’air – Pas seuls dans l’Univers

   Emission de « C dans l’air » sur France 5 diffusée le 1er Novembre 2006, consacrée à l’exobiologie, les exoplanètes et les dernières découvertes dans ces domaines.

   Cela fait quelques 3 000 ans que les hommes s’interrogent sur l’ailleurs, sur la vie « extraterrestre ». Les scientifiques, astrophysiciens et biologistes, continuent à étudier et à rechercher des signes et des preuves de l’émergence et des conditions de la vie sur Terre comme dans l’Univers.

   Ajout personnel:

   Malgré sa piètre qualité vidéo (déjà mentionnée dans le documentaire « 2013 – Xénius, la vie éxtratérrestre éxiste-t-elle« ), je mets cette émission de « c dans l’air », relative au tout début de la recherche d’exoplanètes, seulement 11 ans après la découverte de la première planète autour d’un autre soleil. A noter à ce sujet, que quelques années avant, avaient été découvertes des exoplanètes autour de pulsars, très rarement mentionnées. C’était pourtant une étape essentielle qui a conforté les scientifiques dans leurs recherches de planètes extrasolaires.

   A noter également, et c’est aussi un peu la raison pour laquelle je la mets, cette vidéo mentionne l’aventure qu’a été la construction et le lancement du satellite CoRot, très vite oublié au point d’être totalement éclipser par son successeur le télescope spatial Kepler.

   D’autre part, il est stupéfiant de constater que la recherche de vie sur d’autres planètes et la découverte des extrêmophiles sur Terre sont peu ou prou contemporaines. En effet, il y encore 30 ans, on se posait la question de savoir s’il existait des planètes extrasolaires, et d’autre part à cette mème époque la vie au fond des océans autour des monts hydrothermaux, à des profondeurs et des pressions incroyables était également totalement inconnue. Et pourtant, tout cela était juste sous nos pieds! Cette nouvelle science des extrêmophiles sert souvent de référence pour étayer des scénarios de la présence éventuelle de vie sur des planètes lointaines.

   Mais attention, l’exobiologie lorsqu’elle est envisagée uniquement sous le prisme des extrêmophiles, tend inlassablement à réduire la vie sur ces planètes à une forme d’êtres unicellulaires ou rudimentaires. Or, comme je l’avais déjà mentionné dans le documentaire « Une vie ailleurs« , des milliers de planètes sont stables depuis plusieurs milliards d’années et ont eu tout le temps nécessaire pour évoluer vers des formes de vie aussi complexes que sur la Terre, (d’où, évidement, l’inévitable paradoxe de Fermi!).

   Voici quelques liens Wikipédia relatifs à certains sujets abordés dans ce documentaire:

   1er lien pour: Le télescope spatial CoRoT (article très bien détaillé)

   2ème lien pour: Le télescope spatial Kepler (article extrêmement détaillé)

   3ème lien pour: Les système planétaire

   4ème lien pour: Les exoplanètes

   5ème lien pour: Les extrêmophiles

   6ème lien pour: L’exobiologie

    Je vous mets, ci-après, une petite vidéo relative  au stupéfiant et inattendu foisonnement de la vie autour des monts hydrothermaux. Cette découverte a été pour l’Humanité une véritable révélation!

2009 – On a vidé l’océan – 2 sur 2 – Volcans des profondeurs – Passage sur les monts hydrothermaux – ( Qualité 720p, taille 41 – 68.9 Mo pour 04’15 »).

   Voici une 2ème courte vidéo sur le mème sujet aussi captivant qu’instructif et qui montre à quel point, sur une mème planète, la nature peut créer des écosystèmes entièrements différents. Quand on réalise cette ingéniosité créative, on se dit qu’il sera très difficile de trouver une exoplanète sans la moindre trace de vie et non le contraire!!! Peut-être que ceux qui liront ces lignes auront la chance d’assister aux 1er « atterrissage » d’un engin spatial sur le satellite de Jupiter, Europe…………………………………………………….!

2010 – L’empire du système solaire – Une vie ailleurs – Passage sur les monts hydrothermaux – ( Qualité 576p, taille 50 – 52.4 Mo pour 04’57 »).

   Voici le lien Wikipédia pour: Les monts hydrothermaux (bon résumé assez complet)

   Et une autre très courte vidéo relative à un autre extrêmophile découvert encore plus récemment : Halicephalobus mephisto, cité en 13 ème position dans l’article de Wikipédia sur les extrêmophiles. Là encore, il s’agit d’une vie totalement différente.

2011 – Au plus profond de la Tèrre – Passage sur le ver Mephisto – ( Qualité 576p, taille 40 – 014 Mo pour 01’19 »).

   Lien Wikipédia pour: Halicephalobus mephisto (le principal y est)

  

En cours d’élaboration