Persépolis: le Paradis Perse

2016 – Enquêtes archéologiques – Persépolis, le Paradis Perse – ( Qualité 720p, taille 42 – 503 Mo pour 25’43 », original 26’15 »), vérifié et bon pour le site.

   Résumé de: enquêtes archéologiques – Persépolis le Paradis Perse

   L’archéologue belge Peter Eeckhout dévoile les plus grands chantiers de ces dernières années et leurs extraordinaires découvertes.

   Sur les hauts plateaux iraniens se trouve le berceau de l’une des plus grandes civilisations de bâtisseurs de l’Antiquité : les Perses.

   Ils y ont édifié un chef-d’oeuvre d’architecture : Persépolis dont on découvre tout juste la véritable étendue. . Jusqu’à présent, on pensait que ce site se limitait à son imposante terrasse, utilisée par les rois perses quelques mois dans l’année.

   Mais des découvertes récentes révèlent un tout autre visage de la cité, celui de l’une des villes les plus opulentes du monde antique : un éden dans les montagnes perses.

   Voici le lien Wikipédia pour: Persépolis (extraordinairement bien documenté)

   Ajout personnel: La porte d’Ihstar, dont il est fait mention ici à 22’38 » est un véritable mythe en archéologie. Je vous mets ci-après une petite vidéo, issue du documentaire « retour à Babylone », qui montre sa reconstitution à partir de véritables vestiges au musée Pergame à Berlin. Cette reconstitution est, à elle seule, une incroyable histoire.  Je vous mets en suite les 2 photos du dragon Babylonien: celle issue de la porte d’Ihstar et celle provenant de ce documentaire à Persépolis, pour mettre en évidence combien la petite oreille en spirale s’est révélée une aide précieuse aux archéologues, leur permettant de faire le rapprochement entre la légendaire porte d’Ihstar et celle de Persépolis.

2008 – Retour à Babylone – Passage consacré à la porte d’Ishtar – ( Qualité 720p, taille 39 – 27,9 Mo pour 02’53 »)

   Voici le lien Wikipédia pour: La porte d’Ishtar (hélas très succinct)

   Et d’autres photos tirées du documentaire (en ordre chronologique):

   En cours d’élaboration