Bienvenus sur documentaires-toniques 风水

Bienvenus sur documentaires-toniques, le premier site Feng Shui du web, ici tous les documentaires sont méticuleusement, scrupuleusement visionnés afin d’en éliminer tout ce qui peut être inférieur à zéro pour qu’il n’en reste que le meilleur sereinement regardable.

J’ignore ce qu’il en est pour vous mais en ce qui me concerne il m’est devenu tout à fait insupportable de regarder un documentaire. Je ne supporte plus de me prendre en pleine figure, toutes les 5 minutes, des choses bien désagréables,  dans bien des cas, c’est un euphémisme. Ce qui m’empèche de me concentrer sur le documentaire. En voici quelques exemples, parmi une multitude:
-Le cynisme déplacé du soi-disant aventurier dans la série « au coeur de la canopée » que je dois mèttre sur le site, vous ferait ainsi connaissance avec le primate mogabé couronné. Je ne supporte pas ce genre d’humour cynique à forciori dans un documentaire.
– ou le recours, pour un oui ou un non, d’images des guerre mondiales. Je ne compte plus le nombre de documentaires entre-coupés de ces images.
-ou bien encore les reconstitutions historiques,plus vraies que nature,ou il y a du sang partout, notamment dès qu’il est question des anciennes civilisations d’Amérique du sud.
– ou les innombrables carnages alimentaires dès qu’il est fait allusion au monde animal, on se doute bien qu’il ne vont pas au supermarché du coin pour leur ravitaillement mais de là à nous en monter des minutes et des minutes, il y a une limite.
– ou encore que l’on soit sans arret en train de donner leur niveau universitaire aux intervenants, je trouve celà extrèmement prétentieux.
– et bien d’autres choses…Je ne peut ici, bien sur, pas tout énumérer. En éffet, je le répète, ce n’est là qu’un trés trés petit échantillon!. D’ailleurs, jusqu’à présent, je n’ai trouvé qu’un seul documentaire inchangé ( sur 51!).

C’est l’accumulation de toutes ces choses insupportables qui m’a obligé à créer ce site afin d’enlever tout ca. Et vous verrez que loin d’ètre dénaturés, les documentaires sont , au contaire, plus agréables, fluides sans heurts et donc le spectateur peut se concentrer sur le coté instructif du documentaire qui, lui, au demeurant est bien réel. C’est d’ailleurs pour moi le grand point d’intérrogation: pourquoi saboter volontairement ces documentaires forts enrichissants???

Celà intéressera peut être, d’autres personnes (nombreuses?), qui ont constatés le mème phénomène, C’est peut être, là, la trés grande force d’internet: celle de découvrir que l’on n’est pas seul dans son coin et de pouvoir fédérer sur, comme ici, une constatation un grand nombre de personnes.

J’ajoute enfin que ce phénomène ne concerne pas uniquement les documentaires, loin de là, mais qu’il apparait dans bien d’autres domaines. Les chaines de radio nationales, pour ne prendre que cet exemple, ou c’est exactement le mème phénomène. Il semblerait, en éffet, que celà soit le marqueur de notre société actuelle. sinon comment expliquer la constance de ces passages ? On dirait presque que c’est une obligation!, pour ma part, je trouve cet acharnement vraiment étrange… il y a là quelque chose que je ne saisi pas bien. Je n’arrive pas à comprendre la dérive gratuite et systématique de ce monde vers le négatif. Il serait temps, je pense, de se pencher sérieusement sur cet état de fait. Celà s’apparente à un véritable formatage des esprits humains pour le négatif. Et de savoir qui ou quoi tire les ficèlles de tout ceci??? Et cela, a été fait, tout au  long de ces dernières années, avec une telle persévérance insidieuse, un tel acharnement sournois qu’il semblerait que plus personne ne soit capable de prendre un tant soit peu de recul et prendre conscience de ce phénomène et celà est plus qu’inquiétant! « Ils » ont réussi a tellement banalisé le négatif, à le rendre tellement omniprésent que l’ensemble des humains en ait venu à le prendre comme la réalité normale..!, Comme la seule réalité possible!

Je fais celà avec les moyens du bord, c’est à dire avec le logiciel Avidemus 2.6. De plus il me faut jongler avec les images clés afin d’obtenir quelque chose de net mais il me faut en mème temps ne pas dénaturer le commentaire, parfois celà est aisé d’autre fois c’est extrèmement ardu. Il peut mème arriver que l’image soit légèrement hachée, mais trés brièvement, au niveau du découpage quand vraiment il n’a pas été possible de faire autrement.

Je vous souhaite donc d’agréables moments culturels

En résumé, je crée ce site pour que vous ayez le moral !

Faites connaitre ce site, beaucoup de personnes pourraient avoir besoin de leur documentaire tonique et vivifiant quotidien !

 

   NB: il s’agit ici, bien entendu, de la notion « étendue ou généralisée » du Feng Shui.

   Important ( et ceci n’est absolument pas une plaisanterie): les dernières études confirment que regarder l’un des documentaires de ce site apporte 98.476%  *d’AJRO

   *AJRO= apport journalier recommandé d’optimisme

   Donc partager ce site!!!

   Le 16.09.2018, petit ajout personnel: pour illustrer ce qui est écrit ci-dessus et bien qu’il s’agisse ici d’un film et non d’un documentaire, je vous mets le court extrait suivant. J’en ai pris connaissance suite à une recherche sur Steven Spielberg et il m’a semblé tout naturel de le placer ici, car il montre bien, d’une part la penchant systématique de notre époque vers le morbide et la violence, et secundo que beaucoup de personnes ont effectivement pris conscience de cette dérive gratuite et insupportable. Je vous rappelle que c’est la raison mème de l’existence de ce site que d’éliminer ce genre de passages. Voici l’extrait issu de Wikipédia Spielberg (rubrique années 1980 l’ère Spielberg):

   « Le deuxième Indiana Jones, Indiana Jones et le Temple maudit, sort en salles en 1984. Le film est un nouveau triomphe pour le couple Spielberg-Lucas, même si les fans lui reprochent un côté trop violent et trop dur : les enfants fouettés, le cœur arraché du corps vivant d’un des personnages et les soldats dévorés par des crocodiles heurtent la sensibilité d’une partie du monde. Le réalisateur dira lui-même ne pas particulièrement apprécier cette œuvre dans sa filmographie. Néanmoins, c’est sur ce tournage qu’il rencontre sa future femme, Kate Capshaw. »